Mycothérapie et intestins. Dr Donatini

Pour rééquilibrer la flore intestinale on utilise des mycelia poussés sur la seconde écorce (aubier) de certains arbres comme le saule, le bouleau ou le tremble. Ces écorces sont riches en polyphénols comme la quercétine, apigénine, lutéoline etc… Les fibres du mycellium permettent aux huiles essentielles d’être amenées jusqu’au côlon : on évite ainsi la barrière gastrique et l’hépato-toxicité des HE, d’autant que le dosage est faible.

Source : Laetiporus TM – La chrononutrition en Suisse !

Cet article a été publié dans articles de presse. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s