La supplémentation en iode fait-elle bon ménage avec la maladie autoimmune de Hashimoto? – Tout dépend de la dose : Dr. Izabella Wentz

 

La controverse sur la supplémentation en iode pour les personnes atteintes de Hashimoto. Est-ce bon ou mauvais d’en prendre ? La position du Dr Isabella Wentz sur le sujet et ses conseils pour les personnes ayant Hashimoto. Source : Iodine and Hashimoto’s – Dr. Izabella Wentz

« La supplémentation en iode à forte dose peut faire plus de mal que de bien pour une personne atteinte d’Hashimoto. Mais une étude a montré qu’une faible dose d’iode sur une base quotidienne n’est généralement pas problématique pour les personnes atteintes de Hashimoto, et peut-être bénéfique. Cependant, je mettrais en garde contre l’utilisation d’une dose supérieure à 200 mcg / jour, à moins d’allaitement ou de grossesse (l’apport quotidien recommandé d’iode est de 150 mcg pour un adulte et de 220 mcg et 290 mcg pour respectivement les femmes enceintes et allaitantes). Cela inclut votre consommation de suppléments ainsi que des aliments riches en iode comme les algues, le varech, la spiruline ou la chlorella. Si on est exposé à des doses élevées d’iode, il peut être utile de prendre un supplément de sélénium (jusqu’à 600 mcg par jour) pour annuler les effets négatifs de l’excès d’iode.

Dans certains cas, un régime à faible teneur en iode a été utile pour réduire l’attaque auto-immune sur la glande thyroïde et dans la normalisation de la fonction thyroïdienne chez les personnes atteintes de Hashimoto induit par l’iode. Dans ce cas, une personne restreindrait temporairement l’iode à <100 mcg par jour pendant une période de 1 à 3 mois (la glande thyroïde nécessite environ 52 mcg par jour d’iode qui est habituellement présente dans les hormones thyroïdiennes qui contiennent une petite quantité d’iode En eux). Pour plus d’informations sur l’approche à faible teneur en iode, consultez mon premier livre sur la Thyroïdite de Hashimoto: Hashimoto’s Thyroiditis: Lifestyle Interventions for Finding and Treating the Root Cause. « 

Et dans la vie réelle?

Le Dr Wentz a fait un sondage parmi ses patients, 356 ont essayé une supplémentation à dose élevée en iode. Parmi eux 25% ont déclaré se sentir mieux, 28% se sont senti plus mal et 46% n’ont vu aucune différence, ce qui ne veut pas dire que leurs marqueurs thyroïdiens n’aient pas été affectés. En revanche prendre du sélénium a montré une amélioration dans les symptômes chez 63% des personnes, alors que 34% n’ont vu aucune différence et 3.5% se sont senti pires. L’apport de sélénium et un régime sans gluten a encore amélioré le score des personnes ayant senti une amélioration à 88% , contre 11.16% qui n’ont vu aucune amélioration et seulement 0.73% se sont senti plus mal.

 

L’apport en sélénium serait donc beaucoup plus efficace. En conclusion le Dr Wentz ne recommande pas systématiquement l’utilisation de suppléments d’iode à forte dose en dehors de ceux trouvés dans les multivitamines et les vitamines prénatales (la plupart contiennent entre 150 mcg-220 mcg). Bien que certaines personnes se soient senties mieux avec de fortes doses d’iode, les risques l’emportent sur les avantages pour les personnes atteintes de Hashimoto. 

Et plus généralement son site web à ne pas manquer pour ceux qui ont Hashimoto en plus de Lyme (ou Hashimoto tout court) et pour qui le traitement anti-infectieux n’a pas encore marché. https://thyroidpharmacist.com

Cet article a été publié dans articles de presse. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s