Cofacteurs jouant dans l’apparition de thyroïdites

Lorsque j’ai informé mon endocrinologue de mon diagnostic de Lyme et des liens qui semblent exister entre Lyme et les thyroïdites autoimmunes, elle m’a dit que peut-être, mais rien n’était prouvé, j’ai donc cessé d’aller la voir.  Le médecin qui me suit pour Lyme m’a confirmé que plusieurs études établissent clairement le lien, mais que personne n’a le temps de les lire ! Il m’avait demandé de faire une scintigraphie, le

radiologue qui l’a réalisée et qui semblait assez ouvert m’a écoutée attentivement lorsque je lui ai dit que soigner Lyme permettait de guérir Hashimoto. Il m’a fait le commentaire suivant : « une auto-immunité n’a rien à voir avec des agents infectieux qui sont peut-être des déclencheurs, votre thyroïde ne refonctionnera jamais normalement. » J’ai raconté cet épisode à mon médecin lors de la consulation suivante il m’a dit  » lorsque vous éliminez les infections qui irritent votre thyroïde, c’est fini, vous êtes guérie » Je me rappelle de cela lorsque je rechigne à refaire une cure d’antibio! Y croire envers et contre tout. Quelques cofacteurs qui activent les thyroïdites auto-immunes : la candidose, les streptocoques, les chlamydiaes, les borrélies. Ma foi j’ai un peu de tout…

Cet article a été publié dans témoignage. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s