Maladie de Lyme : 130 patients partent en guerre contre les laboratoires

Mi-octobre, 130 personnes atteintes de la maladie de Lyme ont assigné cinq laboratoires. Ils leur réclament 500 000 euros chacun, reprochant le manque de fiabilité de leur test de diagnostic de la maladie.

C’est l’histoire d’une toute petite bête qui vient démanger la grosse. Qui aurait cru qu’une simple tique pourrait tant effrayer les géants de l’industrie pharmaceutique ?  Et pourtant, ce mardi 18 octobre, 130 personnes atteintes de la maladie de Lyme, et regroupées sous le collectif Lyme Action, ont déposé plainte contre le français bioMérieux, l’italien DiaSorin, les allemands Siemens et Euroimmun et l’américain Bio-Rad. Ils ont tous en commun de commercialiser, en France, le test « Elisa » permettant de diagnostiquer cette maladie bactérienne, transmise à l’homme par la morsure d’une tique infectée. Cette affection peut toucher plusieurs organes et systèmes, la peau mais aussi les articulations et le système nerveux. Chaque patient réclame 500 000 euros aux laboratoires. Lire l’article publié sur l’usine nouvelle

Cet article a été publié dans articles de presse. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s